Avec ces grandes chaleurs j'ai renoué avec la sieste. Sage la sieste!

Les volets fermés dès le matin, le ventilateur est enclenché. Cette douce moiteur et la pénombre me font penser à certains films américains des années 60. 

Je somnole et je lis, je n'ai pas l'impression de perdre mon temps.

image

Valérie Dumas

Le soir nous mangeons à l'heure des italiens...