Les faits divers ça me parle. C'est ce que je préfère dans les journaux. J'ai en mémoire les grandes affaires: Gregory, Marie Besnard, Maracon etc... C'est mon coté noir. Bien sur il y a les polars mais j'aime mieux le vécu, à la manière de Simenon.

Adolescente je l'avais aperçu sortant du Palace à Lausanne. Petit homme gris, chapeau vissé sur la tête et bien sûr la pipe. Je n'avais pas alors conscience que je venais de croiser un génie.

C'est avec le cinéma que j'ai découvert Simenon. Je crois que c'était avec La veuve Couderc. Puis Les fantômes du chapelier, L'horloger de Saint Paul, Le voyageur de la Toussaint et surtout le magnifique Betty de Chabrol.

 

image

Chabrol a magnifiquement filmé les histoires de Simenon.

Encore aujourd'hui la télé nous offre de petits bijoux. Dès le début du téléfilm on reconnaît la patte de  Simenon.

Ce n'est pas l'homme que j'aime il avait de drôles d'idées, c'est sa manière d'écrire et de décrire la vie et ses vicissitudes.

Bonnes fêtes de Pâques et si vous en avez le loisir relisez Simenon.